lun. Juil 26th, 2021

L’absence d’ordonnance médicale pour vacciner les 18-54 ans atteints de maladies chroniques en France relève du « bon sens », s’est justifié mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a plaidé en faveur de l’ouverture aux injections pour tous les adultes sur simple déclaration.

Une vaccination ouverte à tous sans le dire ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a justifié, mardi 4 mai, au nom du « bon sens » l’ouverture aux injections pour tous les adultes sur simple déclaration d’une maladie chronique, au moment où les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 s’améliorent. « On a fait le choix du bon sens », a indiqué le ministre sur Europe 1, interrogé sur une volonté du gouvernement d’ouvrir la vaccination « à tous », mais sans l’annoncer officiellement. « J’aurais pu demander à quatre millions de Français », les 18-50 ans obèses ou atteints de maladies chroniques, « d’aller chez leur médecin, embouteiller les cabinets médicaux en pleine vague épidémique, pour leur demander une attestation selon laquelle ils auraient une maladie », a-t-il développé, mais « je fais confiance aux Français ».

« Il y aura peut être des stratégies de contournement mais ce sera à la marge », a assuré Olivier Véran, en ajoutant qu’il appartenait « aux équipes médicales dans les centres (…) de faire le point avec les gens qui viennent se faire vacciner » et que les plus vulnérables restaient prioritaires. Depuis samedi, la vaccination est ouverte à l’ensemble des adultes atteints de certaines maladies chroniques les exposant à une forme grave de Covid-19. Le ministère de la Santé a précisé que la prise de rendez-vous se ferait « sur déclaration » de ces comorbidités et qu’aucune prescription médicale ne serait exigée. Dans les faits, dans certains centres de vaccination, les soignants injectent déjà en fin de journée des doses en surplus dans les bras d’adultes en pleine santé, plutôt que de les perdre. La semaine dernière, des voix s’étaient élevées pour demander au gouvernement d’élargir les publics à vacciner, alors que des rendez-vous ne trouvaient pas preneur dans certains grands centres, comme au Stade de France.

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *